English Deutsch
 
TRAVAILLER À LA MÊME HEURE
  bas de la page   
 
Un jour a cessé de retentir dans les ruelles du village le son aigrelet de la cloche du village, merveilleusement aigrelet, comme une bouchée de groseille.

On ne l'entendait plus dans les chambres à coucher, les cuisines, les greniers, les caves et les jardins alentours.

Notre horloge nichée dans la vielle tour de l'octroi, au bord du vieux pont en granit qui enjambe le Tarn, était fatiguée. Difficile de lui en vouloir.
Le mécanisme, fabriqué localement avait bien tenu quelques siècles sans le moindre pépin. Mais voilà, il y a avait une paire de petites pièces non disponibles sur internet qu'il fallait changer. 
Gros embarras. Qui pouvait nous sortir d'affaire ?

Heureusement Stéphan Maurin avait quelques amis du côté de Marseille (lycée Léonard de Vinci), des apprentis horlogers et leur professeur (Roland Plantin) qui sont venus depuis Marseille à la rescousse, attiré par ce bel ouvrage.


cliquez pour agrandir
 
Et voilà, avec de la maîtrise et de l'amour du métier, un bout de fer bien trempé et beaucoup de savoir faire, la mécanique fut rapidement désossée, réparée, bichonnée, prête à repartir pour quelques siècles.
Elle trouva refuge pour sa convalescence dans la vitrine de la pharmacie.

Mais bon, ce n'était qu'une étape intermédiaire, il convenait de faire honneur à cette mécanique ancestrale qui par tous les temps, nuit et jour, tinte avec sa note acidulée sur les murs de granit et les étendues de bruyère.

Restaurée, elle était trop belle pour la nicher dans notre vieille tour de l'horloge au toit percé, aux murs décrépis, à la charpente usée comme une vieille carcasse.

A partir de là, la commune décida de restaurer la tour pour y accueillir la mécanique si bien restaurée. En ces temps de vaches maigres, il faut être prudent et ne pas aller trop vite, éviter d'accumuler les dettes.

Il fallut convaincre, trouver les fonds nécessaires. Ce fut un peu long, demanda l'appui de tous nos amis, de la Présidente du département, du Sous-préfet, de la Région, de la Fondation du Patrimoine.
cliquez pour agrandir
 

Pour avoir à nouveau l'heure publique, cela prit un temps, normal. Et voilà, le chantier a commencé :

 
 
 
cliquez pour agrandir cliquez pour agrandir
 
 
Bientôt, grâce au beau travail et à la fidélité des uns et des autres, à nouveau, jour et nuit, on va pouvoir entendre cette note aigrelette teinter au dessus du Tarn dans nos vallées au pied du Mont Lozère.

Retrouver l'heure commune, publique, était d'autant plus d'actualité que les trois communes autour de cette vieille tour de l'horloge, Le Pont de Montvert, Saint Maurice de Ventalon, Fraissinet de Lozère, n'en forment plus qu'une et travaillent à présent ensemble, à la même heure, pour le bien commun.


(Le message "cliquez pour agrandir" s'affichera au survol de toutes les photos proposées en zoom)


>>> Visualiser les vidéos de la page "Restauration de l'horloge de la tour" >>>
 
   haut de la page